• <Libellé inconnu>,

« Gartenkultur » du XIXe au XXIe siècle : à la recherche du jardin allemand

Publié le 7 avril 2011 Mis à jour le 19 octobre 2011

En France comme en Allemagne, l'histoire des jardins suscite actuellement un regain d'intérêt, tant auprès du grand public qui se consacre de plus en plus à la pratique et à la connaissance du jardin qu'auprès des chercheurs explorant un sujet situé à la croisée des disciplines : histoire, mais aussi littérature, sociologie, écologie, anthropologie.

Date(s)

le 21 octobre 2011

Lieu(x)
Bâtiment B - salle des conférences
Voir le programme dans le fichier joint à droite

Si dans les représentations littéraires le jardin est un décor (motif) qui vise à « construire un condensé du monde », ce type de paysage bien particulier devient au XIXe siècle aussi « le support actif d'une méditation sur le temps, sur l'Histoire » (Roland Recht). Le jardin se situe ainsi entre la botanique et l'idylle, entre la science et la méditation, entre le façonnement de la nature par l'homme et le ressourcement dans le spectacle du paysage, entre l'art de la culture et la culture de soi. Dans ces deux dimensions cependant le jardin n'est jamais très loin de la politique et son retour est interprété aussi comme un repli en temps de crise.

Alors que les deux grands modèles du jardin à la française et du jardin anglais constituent les sources inépuisables de la réflexion sur ce sujet, le jardin allemand, quant à lui, continue d'être presque totalement méconnu en France. L'ouvrage de référence de Michel Baridon, Les jardins , n'y fait par exemple aucune allusion. Le jardin allemand est perçu comme un modèle hybride, sans qualités, issu d'un croisement entre la tradition française d'une part et l'influence anglaise d'autre part.

Ce projet de journée d'étude a pour ambition d'entamer une réflexion sur le thème du jardin dans la perspective germanique en mettant l'accent à la fois sur l'histoire politique des jardins allemands du XIXe au XXIe siècle, sur leur place dans la vie quotidienne (Schrebergarten), et sur leur importance dans les formes d'expression de la culture germanophone, allant du jardin goethéen à la littérature contemporaine, du manuel de jardinage au feuilleton télévisé tel que Die Laubenpieper von Pankow.

Les communications pourront porter sur les aspects historiques, artistiques ou littéraires de la période retenue et développer des approches issues de différentes disciplines. Les projets comparatistes seront les bienvenus, en particulier s'ils situent le jardin allemand dans ses interactions avec la France ou la Grande-Bretagne.

Langues de travail : français et allemand

Contacts : pailhes@u-paris10.fr, hi.haberl@free.fr

Propositions de communication avant le 1er mai.


Bibliographie sélective :

Bosbach, Franz et Gert Gröning (dir.), Landschaftsgärten des 18. und 19. Jahrhunderts. Beispiele deutsch-britischen Kulturtransfers, München, 2008.

BUNDESVERBAND DEUTSCHER GARTENFREUNDE, Kleingärten und Kleingärtner im 19. und 20. Jahrhundert. Bilder und Dokumente, Leipzig, 1996

Foucault, Michel, "Des espaces autres", Dits et écrits II, 1976-1988, Paris, Gallimard, 2001 [1984], pp. 1571-1581.

Gröning, Gert et Uwe Schneider (dir.), Gartenkultur und nationale Identität. Strategien nationaler und regionaler Identitätsstiftung in der deutschen Gartenkultur, Worms, Wernersche Verlagsgesellschaft, 2001.

Hennebo, Dieter et Alfred Hoffmann, Geschichte der deutschen Gartenkunst, 3 vols, Hamburg, Broschek, 1962-1965.

KAMINER, Wladimir, Mein Leben im Schrebergarten, München, Goldmann, 2009.

Klotz, Peter, "Gesellschaftsdiskurs und Gartenkonstruktion: Zur Spiegelung des Ordnungswandels in Goethes Roman "Die Wahlverwandtschaften"", in Walter Gebhard (dir.), Sozialgeschichtliche Aspekte des Gartens. Gardens in Social History, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2002, pp. 113-132.

Mosser, Monique et Philippe Nys (dir.), Le jardin, art et lieu de mémoire, Besançon, Éd. de l'Imprimeur, 1995.

Neumeyer, Eva-Maria, "The landscape garden as a symbol in Rousseau, Goethe and Flaubert", Journal of the History of Ideas, 8, 1947, pp. 187-217.

Niedermeier, Michael, Das Ende der Idylle. Symbolik, Zeitbezug, Gartenrevolution in Goethes Roman Die Wahlverwandtschaften, Bern, Frankfurt/Main, New York, 1992.

Recht, Roland, La lettre de Humboldt: du jardin paysager au daguerréotype, Christian Bourgeois, 1989.

Rudolph, H., "Der Schrebergarten", in Etienne François et Hagen Schulze (dir.), Deutsche Erinnerungsorte, 3 vols, München, Beck, 2001, pp. 363-381.

Schneider, Helmut J., "Wahllandschaften: Mobilisierung der Natur und das Darstellungsproblem der Moderne in Goethes Wahlverwandtschaften", in Martha B. Helfer (dir.), Rereading Romanticism, Amsterdam/Atlanta, 2000, pp. 285-300.

Tabarasi, Ana-Stanca, Der Landschaftsgarten als Lebensmodell: zur Symbolik der "Gartenrevolution" in Europa, Würzburg, Königshausen & Neumann, 2007.

VON ARNIM , Elizabeth, Elizabeth and Her German Garden, London, Virago, 1985.

Warnecke, Peter, Laube Liebe Hoffnung: Kleingartengeschichte, Berlin, Wächter, 2001.

Mis à jour le 19 octobre 2011